La Photocatalyse - Technologie efficace et économique pour réduire la pollution urbaine

Publié le par PHOTOCAL

Réduire significativement la pollution de l’air en Ile de France ?pollution-20voiture.jpg
Une solution peu coûteuse existe… La photocatalyse !

Cadeau de Noël :  Pollution maximale en Ile de France le 23 décembre 2010 !
En raison des conditions météorologiques (vents faibles, ciel dégagé) et de l'inversion des températures, la pollution en Ile de France a atteint un niveau record depuis 5 jours. Le niveau 10 sur une échelle de 10 a été atteint ce dimanche 23 décembre 2010…! La procédure d'alerte a été déclenchée.

L'organisme de surveillance de la qualité de l'air (Airparif) a observé le dépassement du seuil d'alerte (200 microgrammes par mètres cubes) sur au moins trois stations de surveillance, où des niveaux de 208 microgrammes ont été enregistrés à l'heure du déclenchement.

Le monoxyde d'azote est émis pour 60% par les automobiles, surtout les moteurs diesels. Il est oxydé par l'ozone et se transforme en dioxyde d'azote, gaz irritant qui pénètre dans les plus fines ramifications des voies respiratoires.

Sachez que la procédure d'alerte en l'Ile-de-France ne s'applique que pour 3 polluants : le dioxyde de soufre (SO2) l'ozone (O3) le dioxyde d'azote (NO2). Le niveau d'alerte est déclenché lorsque le seuil d'alerte d'un des trois polluants est atteint ou risque de l'être.

Les particules fines PM10 pourtant les plus dangereuses pour les riverains ne sont pas prises en compte dans la procédure d'alerte (les PM2,5, plus fines donc encore plus insidieuses, elles, ne sont pas mesurées...).

Fiction ? Malheureusement pas, ces seuils d’alerte sont régulièrement atteints en Ile de France, l'occasion d'analyser les émissions des sources de pollution.

Il faut rappeler que la réglementation européenne est basée sur un taux moyen de 40 ug/m de PM10, qu'elle devrait être ramenée à 20 ug/m cette année en 2010, alors que l'OMS préconise un taux annuel moyen de 10 ug/m. Or sur ce tableau nous voyons des taux de pollution qui varient de 88 à 235 ug/m (un maximum même de 276 le long de l'A1 près de Saint Denis). Les taux de pollution les plus significatifs sont mesurés à proximité des grands axes de circulation urbain et nettement les plus élevés à proximité des axes autoroutiers. Un maximum de 276 ug/m est enregistré par exemple le 23/12/2007 près de l'A1 à Saint Denis, soit un dépassement près de 7 fois la norme en vigueur et de 28 fois celle qui est recommandée par l'OMS

  airparifpm10

Que se passe t'il pour les riverains exposés ainsi plusieurs jours durant a de tels seuils de pollutions ? Qu'elles sont les répercussions pour les populations les plus sensibles : femmes enceintes, enfants, personnes âgées, insuffisants respiratoires sujet à l'asthme,...

A fortiori les PM2,5 sont ignorées de ces mesures et l'ONG Ecologie sans Frontières avait dénoncé dans une étude les méthodes de mesure d'Airparif (capteurs placés trop haut ou trop loin de certains axes routiers....)

511-asthme1.jpgQuelles sont les conséquences sanitaires de ces dépassements ? Selon l'ATMO, Fédération Nationale des Associations Agréées de Surveillance de la Qualité de l'Air, plusieurs études (APHEA pour l'Europe et PSAS9 pour la France) ont montré, pour une augmentation de 40µg/m3 des concentrations de particules (PM10) sur une journée, un accroissement de la mortalité cardio-vasculaire (+2%) et respiratoire (+4%) ainsi que des hospitalisations pour maladies respiratoires chez les enfants de moins de 14 ans (+ 8%). (..) A long terme, des études récentes montrent l'impact d'une exposition modérée aux particules sur des adultes sains : augmentation de la mortalité cardiovasculaire notamment et des hospitalisations à proximité des grands axes de circulation. Selon l'étude APHEIS, une réduction de 5µg/m3 en moyenne annuelle en PM10 se traduirait par une diminution du nombre de décès de 17 pour 100 000 habitants (soit 1900 personnes par an pour les neuf villes étudiées en France) (...) Concernant les particules les plus fines (PM2,5), il est avéré qu'elles sont associées à un accroissement des symptômes des voies respiratoires et des maladies respiratoires obstructives chroniques, une réduction de la capacité respiratoire chez l'enfant, une augmentation de la mortalité cardio-pulmonaire et du cancer du poumon chez l'adulte. L'Union Européenne considère qu'elles contribuent à la mort prématurée de 350 000 personnes chaque année en Europe."

Réduire significativement la pollution de l’air en Ile de France ?photocal-masonry-copie-1
Une solution peu coûteuse existe… La photocatalyse !

Le revêtement Photocal Masonry, à effet photocatalytique, a été spécifiquement développé pour traiter des constructions et ouvrages capables de contribuer, de manière active, à la réduction de la pollution atmosphérique. Photocal Masonry ouvre de larges perspectives dans l’univers de la voirie urbaine et de l’aménagement des villes. Les propriétés dépolluantes de ce revêtement à effet photocatalytique permettent de réduire de façon significative la pollution urbaine. Les polluants gazeux sont piégés à la surface des matériaux traités avec Photocal Masonry. Sur ces matériaux, les réactions d’oxydo-réduction initiées par la photocatalyse transforment les oxydes d’azote en sel de nitrate de calcium, et les composés organiques volatils en eau et dioxyde de carbone.
Ce procédé permet de traiter facilement et à faible coût des revêtements minéraux, des mortiers, des enduits et bétons capables de réduire : par action directe, les substances gazeuses nocives -oxydes d’azote (NOx), composés organiques volatils (COV : benzène, toluène, …)- produites par l’activité humaine (industrie, automobile, chauffage domestique …) ou par action indirecte, la formation d’ozone (O3), en détruisant les polluants précurseurs de l’ozone qui sont essentiellement les oxydes d’azote (NOx) et les composés organiques volatils (COV).

 
autoroute-A81Photocal Masonry s’applique sur les façades et toitures d’immeubles, les trottoirs, les murs anti-bruits, dans les tunnels éclairés, les abords d'autoroutes …, transformant ces surfaces en véritables épurateurs d’air et contribuant à diminuer significativement la pollution dans l’air.


Différents tests effectués aux USA, au Japon et en France, ont démontré que la photocatalyse était en mesure d’atteindre jusqu’à 50% d’abattement de la pollution de l’air !
Une étude financée par la CEE – PICADA – conclut à l’utilité sans conteste de la photocatalyse utilisée en milieu urbain pour la réduction de la pollution de l’air en milieu urbain.
 

Si toutes les façades des immeubles parisiens étaient traitées par photocatalyse, la pollution de l’air à Paris pourrait diminuer de près de 50% !

 

Résultat d’une étude d’impact réalisée par l’AFSSET en 2007  sur les coûts que représentent pour l’assurance maladie certaines pathologies liées à la pollution :

Estimations des coûts de l'asthme et du cancer attribuables à l'environnement
À partir des risques attribuables obtenus d’institutions publiques internationales dont la définition de l’environnement correspondait à celle retenue par le groupe d’étude, il a été évalué que :
- le coût de traitement de l’asthme imputable à la pollution atmosphérique extérieure non biologique était compris entre 200 et 800 millions d’euros pour l’année 2006 en estimant que 10 à 35% des cas d’asthme étaient attribuables à l’environnement et après extrapolation des dépenses estimées pour l’année 1999 (avec un taux de progression de +43%) ;
- le coût de la prise en charge des soins du cancer attribuable à l’environnement est de l’ordre de 100 à 500 millions d’euros en 2004, avec une fraction attribuable à l’environnement pour tous les cancers variant entre 1 et 5%.

photocal-masonryPhotocal Masonry est un revêtement photocatalytique liquide,  transparent une fois sec, pouvant s’appliquer à température ambiante directement sur toutes surfaces minérales poreuses.
Le retour sur investissement de l’utilisation de Photocal Masonry est rapide. En effet, outre les économies liées à la réduction des frais médicaux suite aux maladies -allergies, asthme,…- conséquence de la pollution de l’air sur la Santé, la photocatalyse rend toutes surfaces traitées intégralement et durablement « autonettoyantes » !
D’importantes économies de ravalement de façades et de nettoyage des matériaux encrassés par la pollution, peuvent être réalisées.

 

Coût de la rénovation des façades du à la pollution à Paris
Paris compte environ 120 000 immeubles et moins de 3 000 permis de ravalement sont accordés chaque année soit une fréquence de ravalement de près de 40 ans par immeuble.
A l'aide des publications du Moniteur et d'une enquête téléphonique auprès d'entreprises de ravalement, nous avons pu recenser les prix de nettoyage et de ravalement des façades pratiqués en France.
- En moyenne le coût total de rénovation d'un m² de façade s'élève à 45 €/M2.

A partir de ces données sur le coût du ravalement par M² et sur le nombre de ravalements parisiens effectués annuellement, il est possible d'estimer le coût du ravalement à Paris. Il suffit au préalable d’estimer la surface moyenne d'une façade d'immeuble parisien. Si l'on suppose que seule la façade donnant sur la rue est exposée à la pollution urbaine et que sa hauteur et sa largeur moyennes sont de 20 m, on en déduit une surface moyenne de 400 M2.
Dès lors, le coût du ravalement d'une façade s'élève à :
= 400 M2/bâtiment x 45 €/m2 x 3000 bâtiments/an = 54 M€/an .
La population parisienne étant de 2,15 millions habitants, cela induit une dépense annuelle par habitant de 25 €.
Dans notre calcul, nous nous sommes basés sur une fréquence réelle de ravalement de 40 ans. Si cette fréquence devait respecter la loi, elle serait de 10 ans soit 4 x le coût calculé sur 40 ans soit une dépense annuelle par parisien de 4 x 25 € = 100 € !

Conclusion :
La photocatalyse est une technologie récente permettant de diminuer efficacement la pollution dans l’air en milieu urbain, cause de nombreux problèmes de santé et de décès.
Les coûts liés à l’utilisation systématique de cette technologie pour le traitement des bâtiments et constructions pourraient être largement amortis par les importantes économies générées en matière de frais de santé et de frais de ravalement.

photocal-pollutec-2008.jpg 

En savoir + sur la pollution de l’air en Ile de France :
http://photocal.over-blog.com/ext/http://ecologienofrontiere.free.fr/pdf/Pollution-etude.pdf

 

Visitez le site web Photocal: www.photocal.fr

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Angelilie 22/06/2017 21:37

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement.N'hésitez pas à venir visiter mon blog. lien sur mon pseudo. au plaisir

plomberie paris 17eme 02/02/2015 00:14

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement