FAQ PHOTOCAL - Foire aux questions

Qu'est ce que la photocatalyse? undefined

Quand le dioxyde de titane (TIO2) capture les rayons UV du soleil ou de l'éclairage artificiel, il forme en quelque sorte de l'oxygène activé à partir de l'eau et de l'oxygène présents dans l'air. Ce processus est semblable à la photosynthèse des plantes par laquelle la chlorophylle capture la lumière du soleil pour transformer l'eau et l'acide carbonique en oxygène et en glucose. L'oxygène activé ainsi formé par la photocatalyse TIO2, oxyde et décompose les polluants organiques:
- Les odeurs humaines, animales et chimiques, 
- Les gaz NOx provenant de l'échappement des véhicules et usines,
- Les composés organiques volatils COV,
- Les bactéries et virus,
- Les allergènes tels que les acariens et les pollens, 
- Les moisissures, algues, mousses et champignons.

L’autre caractéristique majeure du dioxyde de titane irradié par les rayons U.V. est de rendre les matériaux traités super-hydrophiles. En effet, l’eau ne perle pas sur ces surfaces mais forme un voile. En glissant par gravité, ce voile d’eau délave les matériaux en entraînant l’ensemble des polluants résiduels décomposés par la réaction photocatalytique. A l'intérieur où il ne pleut pas, un simple rinçage à l'eau froide ou un coup d'éponge humide suffisent à nettoyer les surfaces.


Qu'est ce que le dioxyde de titane?

Le dioxyde de titane est l'oxyde naturel du titane. Sa formule chimique est TIO2. Approuvé par le célèbre laboratoire national américain FDA (Food and Drugs Administration), le dioxyde de titane est considéré comme une substance sûre et inoffensive pour l'être humain. Il est généralement utilisé dans la composition des peintures, encres d'imprimerie, plastiques, papiers, fibres synthétiques, caoutchouc, céramiques, composants électroniques ainsi que dans certains aliments et les produits de beauté. Des études scientifiques récentes, grâce aux nanotechnologies, ont révélé les capacités extraordinaires des nanomolécules de dioxyde de titane de détruire les polluants organiques présents sur les matériaux et dans l'air et de les transformer en résidus non toxiques.


Quels sont les effets des traitements photocatalytiques PHOTOCAL ?

undefinedLorsqu'une surface traitée avec PHOTOCAL est exposée à la lumière, l'angle de contact de cette surface avec une goutte d'eau diminue graduellement. En d'autres termes, cette surface ne repousse plus l'eau mais provoque l'étalement de celle-ci comme un voile. On appelle cette réaction la super-hydrophilie. Cette caractéristique est très importante car elle permet au voile d'eau ainsi formé de glisser par gravité et d'entraîner l'ensemble des polluants oxydés et non adhérents et de rendre ainsi les surfaces "autonettoyantes" à l'extérieur et très faciles à nettoyer à l'intérieur. 

Les surfaces traitées sont stérilisées durablement par les vertus photocatalytiques qui détruisent systématiquement bactéries, virus, moisissures, acariens, pollens, champignons,... Les rayons UV étant naturellement produits par le soleil et l'éclairage artificiel, la photocatalyse est une technologie efficace gratuite.

Les revêtements PHOTOCAL, non-toxiques et agissant par l'interaction du soleil et de la pluie, s'inscrivent parfaitement dans le développement durable et l'écologie que soutiennent tous les gouvernements et les ministères de la santé pour mettre en place des politiques d'environnement et d'habitat sain, et économes en énergie.


Quels sont les bénéfices des traitements photocatalytiques PHOTOCAL?

Le phénomène des radicaux libres d'oxydation provoqués par la photocatalyse apparaît parmi les réactions d'oxydation connues comme l'un des plus puissants en oxydant les cellules des micro-organismes et en entraînant leur destruction.

Dépollution de l'air et désodorisationundefined
Les radicaux libres d'oxydation accélèrent la décomposition des composés organiques volatiles (COV) en détruisant leurs liens moléculaires. Ils contribuent grandement à la dépollution de l'air en transformant les gaz toxiques en composés inoffensifs pour l'être humain. Quelques exemples d'odeurs nauséabondes détruites par PHOTOCAL: Odeur de tabac, formaldéhyde, gaz carbonique, benzène, urine et odeur fécale, etc.
A titre d'exemple, si toutes les façades des immeubles parisiens étaient traitées avec PHOTOCAL, la pollution de l'air diminuerait de 50% !

Stérilisation
PHOTOCAL affecte l'organisation des cellules des bactéries, virus, etc. La puissance d'oxydation de PHOTOCAL détruit la membrane des cellules, causant l'assèchement du cytoplasme qui empêchent leur développement et entraînent leur mort et leur décomposition. D'une manière générale, la puissance de stérilisation de PHOTOCAL est 3x plus forte que le chlore et 1,5 fois plus forte que l'ozone.


Pourquoi les traitements PHOTOCAL sont-ils durables?

Bien qu'à l'origine hydrosoluble, PHOTOCAL sèche rapidement après son application et devient insoluble dans l'eau. Il devient également extrêmement dur dix à quatorze jours après son application. Il est excessivement difficile de retirer PHOTOCAL sauf si la surface est poncée ou polie. Les matériaux traités avec PHOTOCAL sont directement utilisables. Puisque le dioxyde de titane est stable, son effet perdure inchangé dans le temps sauf si les surfaces traitées sont recouvertes par un autre revêtement ou repeintes.


Quelle est la durée d'efficacité des traitements PHOTOCAL ?

Puisque le photocatalyseur du TIO2 agit uniquement comme catalyseur de semi-conducteur, il n'est pas consommé ni réduit pendant le processus d'oxydation et agit ainsi très longtemps. La longévité du revêtement va donc essentiellement dépendre des liants qui vont permettre de fixer les nanomolécules de dioxyde de titane sur la surface à traiter. Pour ce faire, différentes solutions existent. On considère qu'il faut répèter la pulvérisation du revêtement sur les surfaces intérieures tous les 5 ans et à l'extérieur, tous les 5 à 10 ans.


Quels sont les principaux avantantages de PHOTOCAL par rapport aux appareils électriques d'épuration de l'air ?

- L'ensemble de vos surfaces étant traitées avec PHOTOCAL, ce dernier agit uniformément partout et en permanence avec la même intensité et la même régularité. Un appareil électrique va agir dans son environnement proche et son action va diminuer peu à peu par rapport à son rayonnement (à moins de mettre un appareil dans chaque pièce !)

- PHOTOCAL agit partout, silencieusement, gratuitement, en permanence et uniformément, en n'utilisant queundefined les rayons du soleil et la lumière artificielle. Un appareil électrique consomme de l'électricité, fait du bruit, prend de la place et n'agit pas partout uniformément.

- PHOTOCAL ne tombe pas en panne et ne nécessite pas de changements de filtres coûteux !...

- Outre ses facultés d'épuration de l'air, PHOTOCAL espace et facilite considérablement les opération d'entretien et de nettoyage. Les surfaces traitées sont stérilisées en permanence: plans de travail de cuisine, carrelages, vitres, lavabos, baignoires, douches et toilettes, etc., et ne requièrent plus l'utilisation systématique de produits chimiques d'entretien.

- Enfin, PHOTOCAL protège toutes vos surfaces de l'agression des rayons U.V.: Décoloration et farinage de vos peintures, papiers peints, textiles, etc.

Est-ce que les traitements PHOTOCAL sont non-toxiques ?

Oui, il n'y a aucun risque à toucher les surfaces traitées ni à être en contact direct avec les produits après leur temps de séchage. Les revêtements PHOTOCAL sont totalement inoffensifs pour l'homme, les enfants et les animaux. Le dioxyde de titane est d'ailleurs approuvé par le FDA de l'administration américaine ( Food and Drugs Administration). Cependant, lors de l’application de PHOTOCAL par pulvérisation, nous recommandons, par mesure préventive, de vous munir d’une combinaison et de gants jetables, de lunettes de protection et d’un masque respiratoire adapté. Cette mesure de sécurité est d'ailleurs généralement valable quels que soient les produits à pulvériser et trop souvent oubliée: Pulvérisation de peintures, vernis, lasure, antimousse, etc. Nous sommes en mesure de vous fournir le matériel nécessaire.


Ou peut-on appliquer les traitements PHOTOCAL ?

  1. Partout et sur toutes surfaces en extérieur comme en intérieur, si vous avez des objectifs de:
  2. - Auto-nettoyage à l’extérieur et facilité de nettoyage à l’intérieur
  3. - Destruction des mousses, champignons, algues, moisissures,
  4. - Stérilisation
  5. - Désodorisation
  6. - Epuration de l’air
  7. - Anti-acariens
  8. - Elimination des pollens
    - Protection contre les rayons U.V.
    - Anti-buée

- Façades d'immeubles, constructions, matériaux - Sur toutes surfaces pour empêcher les détériorations et l'encrassement dus à la pollution, aux pluies acides, à l'humidité, aux rayons UV, aux fumées dégagées par les véhicules, usines, centrales d'incinération des déchets. PHOTOCAL espace considérablement les opérations de ravalement et de maintenance et baisse significativement les coûts globaux d'entretien, de maintenance et de ravalement. Les bâtiments et constructions restent durablement propres en gardant l'aspect du neuf y compris les vitrages.

- A l'intérieur des véhicules -Voitures, taxis, camions, métros, tramways, trains, bateaux, avions, mais undefinedégalement caravanes, mobilhomes, camping-cars, ... La photocatalyse détruit les odeurs et laisse une impression d'air pur. Les odeurs imprégnant entre autres les plastiques, les sièges, les tapis, les moquettes et tous les textiles en général sont rapidement décomposées; L'impression ressentie est celle d'occuper un véhicule neuf...

- A l'intérieur des bâtiments - PHOTOCAL détruit  les odeurs de fumées de cigarettes, des animaux de compagnie, de transpiration, de cuisine, des produits d'entretien, d'urine, ainsi que celles provenant de la pollution atmosphérique. PHOTOCAL désodorise votre espace de vie sans interruption. Bureaux, ateliers, restaurants, night club, toilettes, cuisine, chambres d'hôtels, centres commerciaux, élevage animalier, cabinets vétérinaires, dentistes, abattoirs, etc.

- Santé & Bien-être - En contact avec les rayons UV, PHOTOCAL détruit et décompose systématiquement  les germes, bactéries, virus, acariens, moisissures, pollens, champignons. PHOTOCAL contribue grandement à éviter les contaminations épidémiques dans les lieux publics, écoles, crêches, maisons de retraite, bureaux, etc., ainsi que les risques nosocomiaux dans les hôpitaux. PHOTOCAL favorise un environnement sain pour vous, vos enfants, vos animaux, vos employés et vos clients.


Les traitements PHOTOCAL, peuvent-ils s'éliminer facilement ?

Une fois sec, PHOTOCAL forme un film extrêmement résistant qui ne peut être éliminé sauf en utilisant des produits chimiques puissants ou par ponçage ou si les surfaces traitées sont mises en peintures, tapissées ou enduites.


Quel sont les facteurs qui influencent l'efficacité des traitements PHOTOCAL ?

Les deux facteurs qui optimisent l'efficacité de la photocatalyse sont le flux d'air et la lumière. En extérieur comme en intérieur, la lumière naturelle et artificielle est généralement suffisante pour activer la photocatalyse.

En cas d'habitat hyper isolé, il est conseillé de créer un léger courant d'air permanent en utilisant par exemple un petit ventilateur placé en position centrale dans l'habitation et en laissant les portes intérieures ouvertes la journée.


Pourquoi associer dans certaines formulations d'autres nanoparticules métalliques au dioxyde de titane?

La photocatalyse par le dioxyde de titane se produit au contact de la lumière du soleil ou de l'éclairage artificiel. Lorsque ces conditions ne sont pas remplies à l'intérieur des bâtiments par exemple (pièces sombres et endroits peu ou pas éclairés), il est judicieux d'associer le dioxyde de titane à d'autres nanoparticules n'agissant pas ou peu avec la lumière et/ou remplissant pour chacune des fonctionnalités complémentaires et optimisantes:

L'argent: Connu et utilisé pour ses facultés antibactériennes depuis l'antiquité, il est très efficace pour détruire les bactéries et les odeurs. Des revêtements à base de nanoparticules d'argent sont utilisés pour la protection des instruments chirurgicaux par exemple. Des études sont en cours pour quadrupler la durée de conservation des aliments en intégrant des nanoparticules d'argents dans les emballages.

L'or: Longtemps employé dans la bijouterie mais aussi en décoration, les médecins en Inde, en Egypte, en Chine, en connaissaient dés l'antiquité les vertus thérapeutiques. L'or témoigne aujourd'hui d'un renouveau scientifique à la fois étonnant et spectaculaire: circuits électroniques ultra-miniaturisés avec des nanocâbles d'or, masques de protection plus efficaces, pots catalytiques, nouveaux traitements des cellules cancéreuses, et bien sûr des fonctions antibactériennes très efficaces.

Le zinc: Il est utilisé pour la protection contre les rayons UV (revêtements, textiles et cosmétiques), comme bactéricide et fongicide biostatique dans des peintures, revêtements, textiles, plastiques et des produits de soins (sparadraps), catalyseur industriel (…)

Le cuivre: Il est utilisé comme bactéricide dans l’industrie alimentaire, du bois ou dans certains textiles, circuits microélectroniques, micro batteries.

Mais également le platine, l'aluminium, etc.


Qu'est ce que l'Indoor Air Pollution ?undefined

Les rapports de Santé indiquent que les gens passent près de 90% de leur temps à l'intérieur en lieux confinés: maison, appartement, bureau, atelier, moyens de transports, magasins, etc.
Ils y respirent un air pollué qui peut causer l'irritation des yeux, du nez et de la gorge, des maux de tête, des vertiges, de la fatigue, et même des cancers. Des études récentes indiquent qu'outre les bactéries, virus, moisissures, etc., en suspension dans l'air et transportées par les conduits de climatisation, d'autres particules tout aussi dangereuses sont également présentes dans l'air que nous respirons: des particules de peintures, vernis, colles, ainsi que des produits chimiques toxiques qui entrent dans la composition de divers matériaux de construction comme le plastique ou les contreplaqués et agglomérés, matériaux omniprésents en décoration de notre habitat, de notre lieux de travail et de nos moyens de transport: Formaldéhyde, benzène, ammoniaque et autres particules nocives, toxiques et cancérigènes. L'air ambiant à l'intérieur serait donc plus pollué que l'air à l'extérieur !

Les gens peuvent éprouver les réactions suivantes lorsqu'ils sont exposés à la pollution intérieure:
- Réactions allergiques diverses, asthme,
- Yeux secs,
- Rhinites, éternuements, congestion nasale, toux et difficultés respiratoires,
- Maux de tête, fatigue,
- Eczéma, urticaire, dermatites,
- Infections causées par des virus et bactéries, grippes, rougeole, varicelle, tuberculose, gastro-entérites,

Beaucoup de contaminations infectieuses se passent par contact physique. La promiscuité dans les lieux de vie alliée à un manque de circulation d'air due à une trop importante isolation des bâtiments, augmente les risques de contaminations. Bon nombre de bactéries et virus prospèrent ainsi dans les bâtiments en circulant de local en local par les systèmes de climatisation.

Quelques mycètes sont connus pour produire des substances toxiques, sous-produits de leur métabolisme, pouvant causer une variété de nuisances sur la santé. Les symptômes à court terme peuvent inclure les maladies de la peau, l'irritation respiratoire, les maux de tête et la fatigue. Les effets de santé à long terme peuvent inclure le cancer, les dommages au système nerveux central, et la destruction du système immunitaire. Le Ministère de la Santé range la mauvaise qualité de l'air intérieur parmi les cinq principaux risques environnementaux sur la santé publique. Enfin, l'air intérieur pollué provoque un nombre important d'allergies et favorise l'asthme.


Qu'est que le syndrome du Bâtiment malsain?

Cette expression est utilisée pour décrire les situations dans lesquelles les occupants d'un bâtiment éprouvent des problèmes de santé et de confort semblant être liés au temps passé dans ce bâtiment sans que l'on ne puisse identifier exactement la maladie ou sa cause. On est cependant certain que les COV (composés organiques volatils) sont la cause principale des problèmes de santé dus à la pollution intérieure des bâtiments.