Asthme et formaldhéyde dans l'environnement intérieur

Publié le par PHOTOCAL

Le Laboratoire de physico-chimie de l’atmosphère1 de l’Université Louis Pasteur de Strasbourg, publiera prochainement des résultats très originaux, obtenus sur des patients asthmatiques et qui remettent en question la valeur recommandée, pour la santé humaine, du taux de formaldéhyde, en environnement intérieur. Cette substance gazeuse présente dans l’air est classifiée comme polluante à des concentrations élevées.
asthme.jpg
Il existe dans l’air des substances qui, à des concentrations élevées, peuvent provoquer des effets nocifs pour la santé humaine ou l’environnement. Ceci dépend, notamment, de la dose, de la durée d’exposition ou du confinement. Le formaldéhyde est un composé organique volatil2 (COV) émis à de faibles concentrations par de nombreux produits d’usage courant : mousses isolantes, laques, colles, vernis, encres, résines, papier, produits ménagers, pesticides, certains bois agglomérés et contre-plaqués. Il est également utilisé dans certains cosmétiques et textiles.

La concentration de formaldéhyde dans l’air a été mesurée en environnement extérieur, intermédiaire (bibliothèque, galerie commerciale, hall de gare) et intérieur (domiciles de particuliers). Dans environ 10 % de logements étudiés, le taux de formaldéhyde était supérieur à 50 μg m-3(3). L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime à 100 μg m-3 pendant 30 minutes correspondant à une exposition aiguë, la valeur recommandée d’exposition au formaldéhyde, pour l’homme, en environnement intérieur. Suite aux résultats obtenus par le Laboratoire de physico-chimie de l’atmosphère (unité mixte ULP/CNRS) réalisés en collaboration avec le département de Pneumologie des Hôpitaux universitaires de Strasbourg4, les chercheurs de ces deux équipes proposent une nouvelle valeur entre 50 et 60 μg m-3 pour une exposition chronique. En effet, lorsqu’une population soufrant d’asthme reste au domicile, elle est exposée à des concentrations faibles de formaldéhyde de façon régulière pendant des heures et pas uniquement de façon ponctuelle sur une durée de 30 minutes. Cette étude a été réalisée dans le Bas-Rhin avec une population d’asthmatiques allergiques, non fumeurs et non exposés professionnellement au formaldéhyde en comparaison avec une population témoin.

Les résultats obtenus dans ce projet, soutenu par la Région Alsace, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) et le Ministère français de l’aménagement du territoire et de l’environnement, ouvrent le débat sur la prise en compte de cette nouvelle recommandation par les fabricants de matériaux pour le bâtiment, le mobilier et les produits d’entretien. Ils ouvrent également de nouvelles pistes dans le domaine des réactions allergiques face aux polluants atmosphériques présents dans notre environnement quotidien.


Notes:
1 Unité mixte de recherche ULP/CNRS (Centre de Géochimie de la surface, UMR 7517)
2 Composé organique volatil : Ensemble de composés appartenant à différentes familles chimiques : hydrocarbures aromatiques, cétones, alcools, alcanes, aldéhydes, etc. Les COV les plus connus sont les hydrocarbures utilisés comme carburants, le formaldéhyde, l’acétone.
3 Microgramme (μg) : 1 μg = 0,000 000 001 kg = 10-6gramme.
4 Equipe du Professeur de Blay du Département de Pneumologie -site de Lyautey- des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg.

Bibliographie :
C. Marchand (2005), thèse de doctorat au sein du laboratoire de Physico-chimie de l'atmosphère: Incidences des teneurs en aldéhydes mesurées dans l'air intérieur et extérieur sur des patients sujets à l'asthme. A. Casset (2005), thèse de doctorat au sein du département de Pneumologie des Hôpitaux universitaires de Strasbourg: Etude de l'influence de facteurs physiques (taille des particules) et chimiques (formaldéhyde) sur la réponse bronchique aux allergènes d'acariens.

Contact chercheur :
Dr. Stéphane Le Calvé
Tél. 03 90 24 03 68
slecalve@illite.u-strasbg.fr

Contact presse recherche:
Isabel Pellon
Tél. 03 90 24 12 54
isabel.pellon@adm-ulp.u-strasbg.fr

Publié dans Pollution intérieure

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article